vendredi 26 mai 2017

La Saga des Éternels : Le Codex d'Altura tome 1, James Maxwell
Depuis le jour où un enchanteur s’est servi de ses pouvoirs pour sauver son frère de la
 noyade devant ses yeux, Ella a trouvé sa voie. De larges ressources et connaissances sont
 cependant nécessaires pour rejoindre l’Académie des Enchanteurs et, déterminée, Ella étudie
 tous les livres qui lui tombent sous la main tout en vendant des fleurs. Son frère, Miro,
 rêve quant à lui de devenir l’un des meilleurs épéistes du monde et de manier les puissantes
 armes enchantées de sa nation pour défendre sa terre natale.  Pendant ce temps, une
 force sombre se dresse à l’est, conquérant tout sur son passage, et Miro part pour le front.
 En son absence, un charmant étranger, Killian, séduit Ella. Mais Killian a un secret, et des
 actes d’Ella dépendra bientôt le sort de son frère, de son pays, et du monde.



AVIS



Quelle aventure ! Après avoir conclu ce premier tome, je ne pourrais pas dire que l'auteur ne nous promet pas ici un univers de fantasy riche en histoires et en magie. Je ne m'attendais pas forcément à un univers aussi détaillé, et j'ai tout de même été servie. Aucun manque de ce côté-là mais plutôt du côté des personnages principaux qui m'ont paru parfois un peu trop lisses. Mais reprenons depuis le début. Avec la Saga des Éternels, nous voici plongés dans un monde médiéval fantastique contenant un empereur, Xénovere envieux de toujours plus de pouvoirs sur ses hauts seigneurs régissant chacun un pays/état, ce dernier étant protégé de sa magie par la haute enchanteresse, son Lexique serti de runes et ses enchanteurs. 

Depuis son enfance en Altura, Ella rêve de pouvoir entrer à l'Académie des enchanteurs alors que son frère Miro est destiné à devenir un des meilleurs Chante-lame du royaume. Élevés par le vieux Brandon depuis la mort de leurs parents, les deux adolescents sont déterminés à exceller dans leur voie afin d'avoir les meilleures chances possibles de protéger le royaume. Seulement, la guerre fait rage entre divers pays et Miro est rapidement envoyé au front alors qu'Ella finit ses études à l'Académie au côté de son amie Ember, promise à un destin qu'elle ne désire pas. Une bonne partie du récit s'intéresse principalement à Ella et Miro et expose leurs deux points de vue dans des situations complètement différentes. Le lecteur a véritablement le temps de se faire un avis sur ces adolescents, de s'y attacher... même si pour moi, ils manquaient quelques fois de profondeur. Ils sont dès le début de leur apprentissage très doués dans leur domaine respectif et représentent du début à la fin la figure du bien sans apporter de nuances au sein de leur caractère. Même s'ils vivent plusieurs mésaventures, ils arrivent toujours, et le plus souvent seuls, à retourner la situation à leur avantage. J'ai eu parfois l'impression de faire face, surtout avec Ella, à des protagonistes pas loin de la perfection, sans réels défauts qui puissent compliquer l'avancée de leur quête. 

Malgré cela, leurs aventures sont loin d'être ennuyeuses ! Avec Miro au front et Ella à la recherche du Lexique volé d'Altura qui renferme la magie et la protection de ce royaume, le lecteur a droit à une diversité dans les intrigues et les péripéties. Nos deux héros font la rencontre d'autres protagonistes, certains mineurs, d'autres qui vont révéler leur importance dans la suite du roman. Car après avoir majoritairement suivi Ella et Miro, j'ai été agréablement surprise du choix de l'auteur de laisser davantage de place aux autres personnages au sein des deux cent dernières pages, apportant avec eux une nouvelle dynamique. J'avais déjà beaucoup apprécié suivre l'évolution de la relation entre Ella et Leïla, une Dunfolk, être magique vivant en communauté dans la forêt. Les deux jeunes femmes font face à leur différences de culture et d'appartenance tout en acceptant l'autre. L'auteur laisse alors également davantage de place à Ember, qui n'est plus uniquement considérée comme la meilleure amie d'Ella à l'Académie, et qui est celle qui m'a le plus plu et surprise. Killian réussit également à surprendre le lecteur et à se surprendre lui-même au fur et à mesure où il en apprend davantage sur lui-même et sur ses aptitudes, ne se voyant plus seulement comme un voleur professionnel. Mais lui qui a toujours voulu que chaque nation soit égale, sera-t-il prêt à aider son supérieur à dérober les Lexiques ? L'homme aux commandes de cette grande machinerie est-il aussi louable qui ne le laisse paraître ? En tout cas, ce dernier sait qu'il est pour le moment loin de tout soupçon. Il ne manque pas d'hommes prêts à tout afin de changer la manière actuelle de diriger les différentes nations avec cet empereur en proie à plus de pouvoirs, ses hauts seigneurs plus préoccupés par leurs richesses que par leur peuple, et le Primat avec ses divers templiers qui déversent la bonne parole religieuse au sein de tout le royaume et gardant une place forte au sein de l'autorité. 

Ce premier tome ne manque donc pas d'intrigues et d'action, offrant à plusieurs reprises des ellipses afin de garder le récit dynamique et des personnages loin d'être inintéressants même si j'aurais apprécié que Miro et Ella soient parfois un peu moins "lisses". Les deux cent dernières se révèlent haletantes après une bonne part d'approfondissement des protagonistes et de l'univers dans la majeure partie du roman. Certaines choses auraient pu être moins prévisibles mais je ne me suis jamais ennuyée au sein de ces sept cent pages. Quelques similitudes avec d'autres romans fantasy comme Le Trône de fer sont percevables mais ne sont pas assez présentes pour gâcher la lecture. Je remercie donc beaucoup NetGalley et Amazon publishing pour m'avoir permis de découvrir ce premier tome qui j'espère va laisser ensuite place à un deuxième tout aussi bon et rythmé.



CONCLUSION
Un premier tome riche du côté de son univers fantasy avec
 différentes quêtes très diversifiées qui laissent place à plusieurs
 protagonistes, particulièrement deux, qui sont prêts à tout
 pour protéger leur royaume d'un mal qui s'accroît
 dangereusement.

6 commentaires:

  1. Pourquoi pas, je ne connaissais pas du tout :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La traduction s’est fait tardive, vu que sa publication originale est de 2014, mais ça vaut vraiment le coup quand on aime la fantasy :)

      Supprimer
  2. Owwh merci pour cette découverte qui a l'air très prometteuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, des découvertes comme celles-là, j'aimerais en faire tous les jours ;)

      Supprimer
  3. Il me faisait déjà envie mais la !!!! Je veuuuuux ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j’espère qu'il ne te décevra pas alors ! :p

      Supprimer