jeudi 10 août 2017

Timothy Blake : La mort en héritage, Bridget Page
Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de
 Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une
 affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles
 hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir
 aux quatre coins de l’Europe.  C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour
 résoudre une série de meurtres sur La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs
 et au plus cuisant de ses échecs.



AVIS


Au vu de cette couverture, je peux dire que je ne m'attendais pas à ça. Mais ce n’est pas pour ça que j'ai été déçue, bien au contraire ! Dès le premier chapitre, j'ai été emportée par ce thriller. Le lecteur rencontre Timothy Blake en train d'effectuer sa nouvelle œuvre d'art. Méticuleux et persévérant, il veut qu'elle soit parfaite à ses yeux et bientôt à ceux de la police. Car ce que Timothy interprète comme de l'art n'est finalement que folie et horreur : tueur en série, il assassine des femmes et les métamorphose à son goût. La dernière victime en date se retrouve transformée en sirène, affublée d'une queue, et placée sur la proue d'un drakar façonné par Timothy. Spécialisé dans les meurtres en série et dans la psychologie des serial killer, Gildas Gabin est nouvellement chargé de l'enquête. 

Avec une approche plus minutieuse que ses collègues, il pense réussir à attraper ce tueur. Mais à quel prix ? Il ressent rapidement un lien entre lui et cet assassin. Loin d'être déshumanisé, il ne ressemble à aucun autre cas qu'il a traité. Et c’est ce qui rend Timothy d'autant plus effrayant. Avec une alternance de point de vue entre Timothy et Gildas, le lecteur peut pleinement prendre conscience de la psychologie du meurtrier découvrant son passé, ses envies, ses répulsions, sa violence, son travail rigoureux sur ses victimes. Loin d'être dénué d'empathie, il absorbe au contraire les émotions de ces malheureuses femmes. Ce qu'il préfère, c'est ressentir leur souffrance, leur effroi. La terreur est son leitmotiv et il ne compte pas s’arrêter à rechercher cette sensation de plaisir et de jouissance qu'il ressent à chaque meurtre.

Très intelligent, il a déjà réfléchi au jour où il rencontrera enfin Gildas et où il devra lui faire croire à son innocence. Seulement, le flic ne peut s'enlever de la tête que Timothy Blake cache quelque chose. Sous ses airs de bon garçon, généreux et sociable, Gildas pourrait parier que cet homme n'est pas complètement ce qu'il semble faire croire à son entourage. Mais il va devoir redoubler d'efforts afin de trouver des indices qui le mèneront à accabler Timothy. Un jeu du chat et de la souris s'instaure rapidement, le lecteur s'interrogeant sur les chances de réussite que possèdent les deux camps. J'ai vraiment apprécié découvrir la psychologie de Timothy par sa propre perception. Dans la majorité des thrillers, les portraits de tueurs sont façonnés par l'intermédiaire des victimes ou des policiers en charge de l'enquête. Ici, Timothy est le véritable personnage central. 

Sans réellement essayer de lui trouver des circonstances atténuantes, Bridget Page nous délivre les raisons de toute cette folie qui s'explique en partie par le cadre familial de cet homme, par son passé tout aussi noir. Cela ne le rend évidemment pas plus louable ou moins fautif des horreurs qu'il commet. Mais on comprend comment il en est arrivé là, ses motivations et la naissance de ses envies morbides. Le suivant dans son "travail" sur les victimes, il m'a parfois glacé le sang par sa perception de la réalité, de ce qu'il fait endurer à ses femmes, par ses réflexions sur ce qu'il appelle son "art". J'ai été alors davantage intéressée par les chapitres du point de vue de Timothy qui m'ont captivé. Le duel entre lui et Gildas est également très intéressant, devenant de plus en plus intense au fur et à mesure de l'avancée de l'enquête. Celle-ci prend un tour beaucoup plus dramatique pour Gildas, découvrant son lien avec ses tueries, ce qui va lui donner encore plus de force et de passion afin de découvrir celui qui effectue toutes ces horreurs. Je remercie donc fortement Bridget Page pour m'avoir permis de découvrir son roman que je recommande aux fans de thrillers.


« Y a-t-il ne serait-ce qu'une chance pour qu'enfin, notre société soit débarrassée de fous
 à l'ego démesuré, assoiffés de sang et de souffrance, persuadés d'être bien au-dessus des
 lois, ne craignant ni homme ni Dieu ? »
 
 
 
CONCLUSION
Un tueur en série différent de ce que j'ai pu découvrir, qui m'a
parfois fait frissonner et dont j'ai adoré découvrir l'histoire, le
passé. Le duel entre lui et le policier en charge de l'affaire est
intense.

3 commentaires:

  1. Pas mon genre de prédilection mais tu me donnes envie de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'ai été pas mal déçue de mes dernières lectures de thriller, alors pour le moment, je fais une petite pause avec ce genre vu qu'on est visiblement fâchés tous les deux ^^
    Mais pourquoi pas plus tard, ça a l'air assez prenant.

    RépondreSupprimer